Sur les traces de « Taipei, histoires au coin de la rue »

Un livre Un lieu 
taiwan-taipei
Taipei, histoires au coin  de la rue  Taipei

Publié en 2017 chez L’Asiathèque, Taipei, histoires au coin de la rue offre une sélection de récits se déroulant à Taipei, la capitale de Taïwan. Retrouvez, en parcourant la carte ci-dessous, les principaux repères géographiques mentionnés dans les textes figurant dans ce recueil : à chaque couleur correspond le texte d’un auteur (pour afficher la légende et sélectionner le texte de votre choix, cliquez sur l’icône en haut à gauche de la carte ; pour passer en mode plein écran, cliquez sur l’icône en haut à droite).

Seuls ont été répertoriés sur cette carte les lieux mentionnés explicitement dans les textes du recueil (cette recension est quasi exhaustive, à l’exception de quelques lieux dont l’emplacement n’a pu encore être identifié précisément). Pour certains, toutefois, un doute subsiste sur l’emplacement exact (c’est notamment le cas pour des bâtiments ayant disparu, ou des institutions ayant déménagé). Pour améliorer cette visite cartographique des textes, n’hésitez pas à signaler toute erreur ou à suggérer des précisions en laissant un commentaire sous ce post ou en envoyant un message à lettresdetaiwan@gmail.com.

Cette carte est inspirée du recensement cartographique, réalisé par la traductrice Coraline Jortay, des escapades gastronomiques de Shu Kuo-chih (舒國治) figurant également dans Taipei, histoires au coin de la rue. Si vous habitez à Taipei ou que vous y êtes de passage, n’hésitez pas à vous rendre dans les échoppes et les restaurants listés par Shu Kuo-chih pour les redécouvrir par vous-mêmes ! Voici quelques adresses recensées par Coraline Jortay :

Le lait de soja Fu Hang (Fu Hang Soy Milk 阜杭豆漿)
Lien Google Maps : goo.gl/FRSaiE

Les nouilles de Fuzhou (中原福州乾麵)
goo.gl/Lae5HF

Les vermicelles sautés du marché de Shida 師大路生炒花枝(市場口炒米粉)
goo.gl/Tva3gb

Les nouilles de la Mère Liu (劉媽媽抄手)
goo.gl/ysJFS1

Le curry Wuyün (巫雲雲南菜)
goo.gl/sW1iPG

 

Une réponse à “Sur les traces de « Taipei, histoires au coin de la rue »

  1. Pingback: Taipei, histoires à engloutir | Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s