Topas Tamapima

TamapimaTopas Tamapima, aussi connu sous le nom de Tian Ya-ge [田雅各], est né en 1960 dans le district de Nantou, la région centrale de Taïwan. Il appartient au groupe de population aborigène Bunun. En 1978, alors qu’il étudie la médecine à Kaohsiung, dans le sud de l’île, il publie ses premiers poèmes. En 1984, il est l’un des membres fondateurs de l’Association pour les droits des aborigènes de Taïwan. En 1986, son recueil de nouvelles Le Dernier chasseur remporte le prix Wu Cho-liu [吳濁流] ; il est publié l’année suivante. Après son service militaire, Topas Tamapima travaille pendant trois ans et huit mois dans un dispensaire de l’île des Orchidées (Lanyu). Cette île, au large de la côte sud-est de Taïwan, est la terre des aborigènes Tao. De cette expérience, il tire notamment le recueil de textes paru en France sous le titre L’Île des Orchidées. Cet essai obtient en 1988 le prix Lai Ho [賴和] mais ne sera publié qu’en 1998. Menant de front sa carrière de médecin dans des dispensaires de différentes localités taïwanaises et ses activités littéraires, Topas Tamapima publie en 1992 un autre recueil de nouvelles, La Saint-Valentin avec les prostituées.

4 réponses à “Topas Tamapima

  1. Pingback: L’île des Orchidées | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: Monde chinois n°26 – Péninsule coréenne : impasse stratégique? | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  3. Pingback: Topas Tamapima, L’île des Orchidées | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  4. Pingback: Christophe Maziere : « Faire transiter les imaginaires » | Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s