Garçons de cristal

9782877306034

Auteur : Bai Xianyong [白先勇]

Traduction : André Lévy
Titre chinois : 《孽子》
Philippe Picquier, 2003
ISBN : 9782877306034

Dans une langue où s’interpénètrent tradition et modernité, Bai Xianyong dépeint le monde des  » garçons de cristal « , ces homosexuels qui font commerce de leur corps dans le Taipei des années soixante-dix, et dont le quotidien âpre et poignant s’éclaire d’une lumineuse fraternité.

Notre royaume ne connaît que la nuit noire. Il ignore le jour. Dès que le ciel s’éclaire, notre royaume se cache, car c’est un Etat on ne peut plus illégal : nous n’avons ni gouvernement ni constitution. Nul ne nous reconnaît ni ne nous respecte. Notre nation ressemble à la cohue d’un rassemblement de corbeaux. Il nous arrive de choisir un chef – une personne âgée et honorable qui présente bien, qui a de l’allure, un caractère amène, mais, désinvoltes, nous sommes aussi prêts à le renverser si tel est notre bon plaisir, car nous sommes une population qui adore le nouveau, déteste les vieilleries, et non pas un peuple de bonne conduite.

在我們的王國里,只有黑夜,沒有白天。天一亮,我們的王國便隱形起來了,因為這是一個極不合法的國度:我們沒有府,沒有憲法,不被承認,不受尊重,我們有的只是一群烏合之眾的國民。有時候我仍推一個元首一一個資格老,豐儀美,有架勢’吃得開的人物,然而我們又很隨便,很任性的把他推倒,因為我們是一個個喜新厭舊不守規矩的國族。

Autre édition :
9782080668820
Flammarion, 1993
ISBN : 9782080668820

A lire également :

Garçons de cristal, histoire d’un royaume

– L’interview accordée par Bai Xianyong à Lettres de Taïwan : « J’ai voulu dépeindre des sentiments universels »

Garçons de cristal au théâtre : une adaptation fidèle mais trop livresque

Ailleurs sur le Web : 

« Garçons de cristal : la prostitution est aussi une histoire d’homme » par David Rioton.

6 réponses à “Garçons de cristal

  1. Pingback: Garçons de cristal, histoire d’un royaume | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: Bai Xianyong, Pai Hsien-yung ou Kenneth Pai ? | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  3. Pingback: Bai Xianyong : "J’ai voulu dépeindre des sentiments universels" | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  4. Pingback: Bai Xianyong | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  5. Pingback: "Garçons de cristal" au théâtre : une adaptation fidèle mais trop livresque | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  6. Pingback: Sur les traces de Bai Xianyong au Parc du 28 Février | Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s