L’homme aux yeux à facettes, prix du livre insulaire 2014

9782234074729Le roman L’Homme aux yeux à facettes de l’écrivain taiwanais Wu Ming-yi [吳明益] s’est vu décerner le 21 août à Ouessant, en France, le Prix du livre insulaire 2014 dans la catégorie « fiction ». Sa traduction française est parue en février 2014 aux éditions Stock.

Traduit en français par Gwennaël Gaffric, L’Homme aux yeux à facettes a trouvé sa place dans cette 16e édition du Salon du livre insulaire d’Ouessant placée sous le thème des « îles qui apparaissent et disparaissent ». Dans ses pages, en effet, Atihei, un jeune habitant de Wayo-Wayo, petite île imaginaire située dans le Pacifique, trouve refuge sur un gigantesque vortex de déchets voguant à la surface de l’océan. Lorsque ce vortex vient heurter la côte orientale de l’île de Taiwan, Atihei y fait la connaissance d’Alice, professeur de lettres qui songeait au suicide dans sa maison au bord de l’océan – un événement qui arrachera les deux héros à leur solitude.

Né en 1971 à Taoyuan, dans le nord de Taiwan, Wu Ming-yi est tout à la fois écrivain, professeur de lettres – il enseigne depuis 2003 à l’Université nationale Dong Hwa, à Hualien –, peintre, photographe et militant écologiste. Spécialiste des papillons, il se consacre d’abord à des écrits sur la nature. En 2006, il entreprend l’écriture d’un livre consacré aux cours d’eau et aux côtes de Taiwan, ainsi que d’un roman, Les lignes de navigation du sommeil, dont la traduction française, déjà assurée par Gwennaël Gaffric, est parue en 2013 chez You Feng.

2014-salon-du-livre-Ouessant-internetA Ouessant, L’homme aux yeux à facettes figurait en compétition aux côtés de 16 autres œuvres de fiction en relation avec les îles, dont Le Seigneur des îles d’Edouard Launet, L’Appel aux sortilèges d’Anne-Marie Bolloré ou encore L’Irrésistible nécessité de mordre dans une mangue de Nassuf Djailani.

(Sources : Taiwan Info, Salon du livre insulaire)

2 réponses à “L’homme aux yeux à facettes, prix du livre insulaire 2014

  1. Pingback: L’homme aux yeux à facettes, prix du livre insulaire 2014 | Club Marque-page·

  2. Pingback: Wu Ming-yi : la crise écologique au fond des yeux | Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s