Les lignes de navigation du sommeil

9782842795580Auteur : Wu Ming-yi  [吳明益]

Traducteur : Gwennaël Gaffric
Titre chinois : 《睡眠的航線》
Editions You Feng, 2012
ISBN : 9782842795580

Présentation de l’éditeur :

Un jeune adolescent taïwanais recruté pour aller construire des avions de guerre dans la métropole coloniale japonaise des années 40, un journaliste dont le sommeil se dérègle et les rêves disparaissent, une bodhisattva à qui il est interdit de pleurer, une tortue prise par erreur pour un pied de lit, un lieutenant américain enfermé dans la cage d’un zoo japonais, un conteur qui semble n’être autre que l’écrivain Yukio Mishima dans sa jeunesse, des bambous énigmatiques que l’on voit fleurir pour la première fois… Autant de destinées dont les trajectoires s’entrecroisent, faisant éclater les frontières entre fiction et histoire, entre rêve et mémoire. Wu Ming-yi est connu pour son engagement écologique, dont ses livres sont profondément marqués.

Ce que je vois devant mes yeux ressemble à un pare-brise frappé par une pluie trouble. Mon envie de dormir se déploie comme un champ de rizières s’étalant à perte de vue. Le crépuscule tarde à tomber, la marée me submerge petit à petit. Je ressens une érection anormalement douloureuse et j’entends un crépitement assourdissant. Saburo, ne ferme pas les yeux, Saburo. Saburo, ne ferme pas les yeux, Saburo. J’ouvre grand les yeux et je demande : la guerre est finie ? La guerre est finie ?

眼前的視線像被雨打模糊的車窗,睡意如連綿不斷的稻田展開,落日久久不落,魚血般的潮水逐漸淹漫,我感到異常堅硬的勃起並聽到震耳的劈啪聲。三郎別閉上眼三郎,三郎別閉上眼三郎。我睜開眼問,戰爭結束了嗎?戰爭結束了嗎?

A lire également :

– Lecture critique des Lignes de navigation du sommeil : « Dans l’enchevêtrement des mémoires et des rêves »

– « Traduire Wu Ming-yi : entretien avec Gwennaël Gaffric »

10 réponses à “Les lignes de navigation du sommeil

  1. Pingback: Les lignes de navigation du sommeil, dans l’enchevêtrement des mémoires et des rêves | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: Traduire Wu Ming-yi : entretien avec Gwennaël Gaffric | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  3. Pingback: Sur les traces de Wu Ming-yi à Yangmingshan | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  4. Pingback: Sur les traces de Wu Ming-yi dans l’ancien marché Chunghwa, à Taipei | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  5. Pingback: Wu Ming-yi | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  6. Pingback: L’homme aux yeux à facettes, prix du livre insulaire 2014 | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  7. Pingback: L’homme aux yeux à facettes, prix du livre insulaire 2014 | Club Marque-page·

  8. Pingback: Taïwan : quand la gastronomie rencontre la littérature | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  9. Pingback: Wu Ming-yi : la crise écologique au fond des yeux | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  10. Pingback: Taiwan Mag | Traduire Wu Ming-yi : entretien avec Gwennaël Gaffric·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s