Guan-Gong dit oui !

Auteur : Charlotte Pollet 

L’Asiathèque, 2019
ISBN : 9782360571918

Présentation de l’éditeur :

Guan-gong dit oui est un récit plein d’humour et d’autodérision. Il retrace le parcours original d’une jeune femme brillante qui met toute son opiniâtreté à venir à bout d’une équation personnelle à plusieurs inconnues, et en chinois de surcroît.

La seule véritable aventure, c’est de tout laisser. Un aller sans retour et sans savoir où l’on va. Lâcher prise, se laisser porter, abandonner toute détermination, et le plus difficile, s’y complaire. Déposer les armes devant l’angoisse des lendemains, comme un ultime combat contre soi-même. Voilà, c’est ça, vaincre en déposant les armes. C’est dans cet état d’esprit que j’ai débarqué à Taiwan avec l’idée saugrenue de faire des mathématiques en chinois. 

Guan-gong n’est-elle pas la divinité la plus adéquate pour livrer des augures dans ce cas?

Je demande à Guan-gong si mon entreprise à Taiwan va réussir tout en détaillant bien qui je suis et je pioche ensuite au hasard une baguette numérotée dans un imposant cylindre en bois. J’obtiens le numéro soixante. Et on me donne un long ticket rose de papier fin numéroté soixante sur lequel figure la réponse du dieu. L’officiant m’indique que toutes mes entreprises, thèse, études, mariage, enfant, tout, absolument tout… sera une réussite et que très rarement Guan-gong donne des avis si positifs et si enthousiastes.

Ce ticket rose devient son talisman lorsque se présentent arguties administratives, problèmes d’intercompréhension, enseignement des mathématiques selon des voies inhabituelles et dérangeantes pour un Occidental, acclimatation parfois difficile au pays et aux modes de vie, rencontre avec un Taïwanais et mariage, grossesse au moment de la préparation des examens et naissance imminente de l’enfant lors de l’épreuve orale finale.

J’avais appris à déduire, impliquer, induire et tout expliciter à la virgule près pour créer un nouveau résultat. Je dois maintenant ordonner, assimiler, mettre en parallèle et tout faire deviner pour créer. Autrement dit, réapprendre à penser.

Charlotte Pollet obtient ses deux diplômes de doctorat en cotutelle à Paris et Taipei (Taiwan) en 2012 et en 2013. Un poste de professeur lui est tout de suite dévolu à la National Chiao Tung University à Taiwan, où elle poursuit son enseignement et ses recherches, qui portent sur l’histoire des mathématiques de l’Inde et de la Chine.

• Un itinéraire exemplaire: le succès décroché à force de volonté.

• Un témoignage vif et plein d’humour sur la vie d’une universitaire française à Taiwan.

• Une réflexion de fond sur la démarche intellectuelle des chercheurs, notamment en mathématiques, en Occident et en Orient.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s