Chen Fang-ming

chen-fang-mingNé en 1947 à Kaohsiung, au sud de Taïwan, Chen Fang-ming (陳芳明) est une figure majeure de la littérature taïwanaise. Diplômé des départements d’histoire de l’Université catholique Fu-jen et de l’Université nationale de Taïwan, il s’est engagé très tôt dans la création et la critique littéraire, tout en menant en parallèle des recherches historiques. Il enseigne aujourd’hui à l’Université nationale Chengchi  et dirige l’Institut taïwanais de littérature. Plusieurs de ses travaux littéraires, de la prose à la poésie en passant par des essais académiques, politiques ou de critique littéraire, ont été rassemblés dans une anthologie en neuf volumes, « Chen Fangming Wenji » (《陳芳明文集》). On lui doit aussi une série d’essais de référence sur les écrivains femmes de Taïwan, une biographie de la figure communiste Hsieh Hsueh-hung et une « Nouvelle histoire littéraire de Taïwan ». Son essai autobiographique  « Rencontre à Yurakucho » (《相逢有樂町》, traduction : Chen Fang-hwey), a été publié dans le numéro hors-série de la revue Jentayu consacré à Taïwan (2016).

2 réponses à “Chen Fang-ming

  1. Pingback: Jentayu (hors-série n°1) : Taïwan | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: « Autour de la littérature taïwanaise  : conférences à Paris et Bordeaux | «Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s