Lai Hsiang-yin

lai-hsiangyinNée en 1969 à Tainan, Lai Hsiang-yin [賴香吟] voit son premier texte de fiction paraître en revue en 1987. Après des études à l’Université de Tokyo, elle publie trois recueils de nouvelles très remarqués, « Le Traducteur » 《散步到 他方》, « Paysage dans le brouillard » 《霧中風景》 et « Dao » 《島》. En 2012, mettant fin à une longue interruption, elle revient à la littérature avec « Par la suite » 《其後そ れから》, un roman inspiré de son amitié avec Chiu Miao-chin [邱妙津], figure de proue de la littérature lesbienne taïwanaise décédée en 1995, qui lui vaut de recevoir la même année le prestigieux Prix de la littérature de Taïwan. Sa dernière publication en date, sortie en 2016 et bâtie comme ses autres écrits autour des thèmes de la mémoire, de l’absence et du regret, est un recueil de nouvelles intitulé « La mort de Wen-ching » 《文青之死》.

Sa nouvelle « Zeelandia » 《熱蘭遮》, traduite par Matthieu Kolatte, a été publiée dans le numéro hors-série de la revue Jentayu consacré à Taïwan.

2 réponses à “Lai Hsiang-yin

  1. Pingback: Jentayu (hors-série n°1) : Taïwan | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: La littérature taïwanaise fêtée à Taipei grâce à Jentayu | Lettres de Taïwan 台灣文學·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s