Sophie Hong – Des feuilles du mûrier le temps fait des robes de soie

Direction : Sylvette Botella-Gaudichon

Ateliergaleriéditions, 2020
ISBN : 9782916601472

La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent, à Roubaix en France, présente le travail exceptionnel de la styliste Sophie Hong. Créatrice singulière – peintre, céramiste, designer, éditrice – Sophie Hong se partage entre Taiwan et Paris.

D’abord il y a la matière…

Son travail sur la soie est remarquable. Respectueuse de la nature, Sophie Hong a fait siennes d’ancestrales méthodes de tissage et de teinture de la soie du sud de la Chine, permettant ainsi leur renaissance et affirmant son attachement à l’écologie.

Teints de façon naturelle, les rouleaux de soie sont étendus sur la terre, pour qu’ils s’oxydent puis séchés au soleil, patiemment, pendant plusieurs mois. La soie y prend un aspect laqué, dans des tons terreux : indigo, noirs ou bruns très profonds sur une face, rouges sombres sur l’autre. Le procédé donne au tissu une texture inimitable, sans rien ôter à sa légèreté. Dans cette danse avec les éléments, Sophie Hong recherche avant tout la nuance. Chaque pièce de soie tire son caractère unique des trames du tissage, de l’intensité de la teinture ou du hasard des contacts avec la terre. La créatrice joue avec la versatilité de la soie laquée qui a ici l’aspect du velours, là d’un cuir patiné, là encore d’un tissu subtilement rêche.

… Puis les vêtements

Pour Sophie Hong, un vêtement est une œuvre d’art à laquelle chacun répond avec ses émotions. Les vêtements, pour les hommes autant que pour les femmes, frappent par leur simplicité autant que par leur qualité visuelle résolument contemporaine. Sans jamais renoncer à la fonctionnalité, elle joue avec les coupes, l’endroit, l’envers, les épaisseurs, les bordures et ourlets, les broderies, les boutons et les plis qui donnent au tissu son volume. Artiste avant tout, elle habille souvent les artistes et travaille auprès d’eux dans leurs créations : musiciens, acteurs, danseurs…

Le lien indéfectible unissant Sophie Hong à la France et à sa culture se manifeste dans la librairie française Le Pigeonnier, qu’elle dirige à Taipei depuis la mort de sa créatrice Françoise Zylberberg et il s’incarne dans l’espace parisien de la créatrice au Palais-Royal.

Décorée par la France dans l’ordre national du Mérite, Sophie Hong a vu ses créations exposées au Palais Galliera, après les musées et galeries asiatiques.

Commissariat Sylvette Botella-Gaudichon

Catalogue édité à l’occasion de l’exposition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s