La Poésie des librairies, saison 1 (sous-titres français)

A Taïwan, les librairies indépendantes font preuve d’une vitalité inespérée. C’est à elles que le réalisateur taïwanais Hou Chi-jan [侯季然], auteur de plusieurs œuvres de fiction, films documentaires et clips musicaux, rend hommage dans la série documentaire La Poésie des librairies [書店裡的影像詩]. Grâce au travail d’une quinzaine de bénévoles taïwanais et français, Lettres de Taïwan a pu mettre en ligne les 40 épisodes de la première saison sous-titrés en français.

Parmi les 40 librairies indépendantes dont Hou Chi-jan tire le portrait dans cette première saison de La Poésie des librairies, certaines – parfois de vrais capharnaüms – ont pignon sur rue depuis des décennies, alors que d’autres sont nées de la dernière pluie. Librairies des villes, librairies des champs, spécialisées sur un créneau de l’édition ou reines de l’occasion, elles s’égrènent à travers Taïwan, tels de petits royaumes où dénicher des trésors et s’immerger dans la culture locale.

librairie

Aimable crédit de Dreamland Image Co. Ltd

A Taïwan comme ailleurs, le charme des librairies indépendantes doit beaucoup à leurs propriétaires, ces passionnés toujours prêts à donner un conseil ou à se lancer dans de longues discussions. C’est à eux que Hou Chi-jan consacre ces petits films. Hou Chi-jan prolonge ici son exploration des thèmes de la mémoire et du temps en s’attachant à montrer la philosophie de vie de ces passionnés de livres. Il expose aussi la grande diversité des librairies indépendantes taïwanaises, capturant avec poésie leur atmosphère et proposant une narration cinématographique impressionniste, faite de quarante petites histoires.

La Poésie des librairies a valu en mai 2015 à Hou Chi-jan de figurer à la première place de la liste annuelle des 30 meilleurs réalisateurs de courts métrages en Chine. La série a également décroché le 30 septembre le prix du meilleur court métrage documentaire au Festival international du film de Guam 2015, aux Etats-Unis. Il s’agissait en outre de sa première projection sur le sol américain.

On entre souvent dans une librairie sur un coup de cœur, et c’est de cette manière que « Lettres de Taïwan » invite les lecteurs francophones à découvrir cette série documentaire sur les librairies indépendantes taïwanaises.

Hou Chi-jan

Hou Chi-jan

Hou Chi-jan (à d.) avec le patron de la librairie Shuizhun, à Taipei. (Aimable crédit de Dreamland Image Co. Ltd)

Né à Taipei, Hou Chi-jan [侯季然] est diplômé de l’Université nationale Chengchi. En 2003, sa première œuvre vidéo remporte un prix au Festival du film de Taipei. En 2010, pour « Le Choix de Juliette » [該死的茱麗葉], son adaptation du drame de Shakespeare réalisée dans le cadre du film collectif Juliette [茱麗葉], il place son héroïne dans le Taiwan des années 70, encore sous loi martiale. La même année sort One Day [有一天], une comédie romantique suivie deux ans plus tard par une autre romance, When a Wolf Falls in Love with a Sheep [南方小羊牧場]. En 2012, également, la Commission du film de Taipei fait appel à Hou Chi-jan pour le projet Taipei Factory II, une collaboration taïwano-italienne destinée à faire mieux connaître à l’étranger les jeunes réalisateurs taïwanais – il en profite pour explorer un genre qu’il affectionne, les films de vampires. En 2014, le clip qu’il réalise pour illustrer la chanson de Jolin Tsai [蔡依林], « We Are All Different, Yet The Same » [不一樣又怎樣], plaidoyer en faveur du « mariage pour tous », connaît un grand retentissement et est vue à près de 9 millions de reprises sur YouTube. La Poésie des librairies a valu en mai 2015 à Hou Chi-jan de figurer à la première place de la liste annuelle des 30 meilleurs réalisateurs de courts métrages en Chine, dressée à l’occasion des Prix des courts métrages chinois 2015 parrainés par le groupe de presse chinois Nanfang, à Canton. Le film a également décroché le 30 septembre le prix du meilleur court métrage documentaire au Festival international du film de Guam 2015, aux Etats-Unis. Il s’agissait de sa première projection sur le sol américain.

Retrouvez l’entretien accordé par Hou Chi-jan à Lettres de Taïwan.

Retrouvez l’interview en français donné à Radio Taiwan International et l’article de Taiwan Info.

Mentions dans la presse taïwanaise, hongkongaise et chinoise du projet de traduction en français des sous-titres de « La Poésie des librairies » : United Daily NewsEpoch TimesCNANTDTVBios MonthlyThe News LensLife.tw, E-Today, Taiwan Tatler, Merit Times, Yahoo News Hong Kong, World People News,  Taiwan Cultural and Creative Association, CMoney, La Vie Taiwan, Toutiao (Chine),

Le reportage de SET News TV :

2 réponses à “La Poésie des librairies, saison 1 (sous-titres français)

  1. Pingback: La Poésie des librairies : contribuez à diffuser la saison 2 ! | Lettres de Taïwan 台灣文學·

  2. Pingback: Taiwan Mag | La poésie des librairies: contribuez à diffuser la saison 2·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s