Publication d’une Histoire de la littérature taïwanaise en 33 volumes

1212 book-1Alors qu’il a célébré en octobre 2013 son 10e anniversaire, le Musée national de la littérature de Taïwan, à Tainan, a annoncé le 12 décembre la publication d’une Histoire de la littérature taïwanaise en 33 volumes. Cet imposant et inédit travail de présentation, qui va des traditions orales aborigènes à la littérature contemporaine, a nécessité trois ans de recherche.

L’ensemble, rédigé en chinois, se veut exhaustif. « Toutes les œuvres littéraires et tous les auteurs – quelles que soient leur appartenance ethnique, leur nationalité ou la langue qu’ils utilisent – ayant eu une influence significative sur l’histoire et la société taïwanaise sont présentés et discutés », a expliqué Lee Jui-teng [李瑞騰], le directeur du musée. La première moitié de la collection est organisée selon un ordre chronologique. La période contemporaine, depuis les années 1970, est, elle, abordée sous l’angle des genres littéraires. Trente-cinq universitaires ont contribué à la rédaction de l’ensemble, qui a été révisé par une vingtaine de relecteurs.

« Il existe de nombreux essais et ouvrages sur la littérature taïwanaise mais la plupart mettent l’accent sur la littérature moderne qui s’est développée à partir des années 1920, a commenté Hsu Chun-ya [許俊雅], l’une des éditrices de la collection et professeur de littérature taïwanaise à l’Université nationale normale de Taïwan, à Taipei. Au contraire, cette collection inclut des recherches sur la littérature orale aborigène, les récits des premiers colons européens ainsi que la littérature classique chinoise élaborée à Taïwan sous la dynastie Qing. »

Un volume entier, rédigé par Wang Chia-hung [王嘉弘], est ainsi consacré aux textes écrits au moment de la prise de contrôle de Taïwan par le Japon, en 1895. L’invasion de Taïwan par le Japon, souligne-t-il, est évoquée tant par des lettrés chinois et des figures de la littérature locale que par des écrivains nippons, et elle a eu une influence durable sur le développement de la littérature taïwanaise pendant la colonisation nippone (1895-1945).

Le dernier volume est, quant à lui, consacré à la littérature contemporaine dite « en langues maternelles », soit les langues taïwanaise (holo) et hakka et les langues austronésiennes (dans leurs différentes transcriptions).

(Sources : ministère de la Culture (Taiwan) ; Taiwan Info)

Une réponse à “Publication d’une Histoire de la littérature taïwanaise en 33 volumes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s