Le dialogue Orient-Occident ou comment se dépaysent les écritures théâtrales

9782848673028Auteur : Collectif

Presses universitaires de Franche-Comté, 2011
ISBN : 9782848673028

Le dossier de ce numéro de Coulisses est consacré au théâtre oriental et à son influence sur celui de l’Occident au vingtième siècle. L’article de Coralia Costas revisite les idées principales d’Antonin Artaud par le biais du théâtre balinais. Flore Garcin-Marrou se sert des pièces inédites de Félix Guattari inspirées par le théâtre japonais pour revoir deux idées clé de l’anti-oedipe, la machine désirante et le corps sans organes de la schizophrénie sous le capitalisme. Mais le théâtre oriental a subi à son tour l’influence de dramaturges occidentaux, de Shakespeare surtout, et l’article de Françoise Quillet nous présente la version du Roi Lear de l’auteur, acteur et metteur en scène taïwanais, Wu Hsing-Kuo. Enfin, l’article de Viviane Sotier-Dardeau présente, avec illustrations, les techniques traditionnelles du théâtre de l’état de Kerala en Inde. Et pour conclure, une pièce nô anglaise d’aujourd’hui, Pagode, d’une grande élégance et fidélité aux conventions du nô, démontre que l’influence orientale est toujours vivante au vingt-et-unième siècle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s