Langues de minorités urbaines à Taiwan : les usages linguistiques des Aborigènes Amis de Taiwan vivant en milieu urbain

9786131568947Auteur : François de Sulauze

Editions universitaires européennes, 2011
ISBN : 9786131568947

Cette recherche s’appuie sur des enquêtes réalisées dans deux villes de Taiwan. Une réflexion théorique tente d’abord de montrer que l’objet des sciences du langage est « l’homme parlant », ce qui signifie que la linguistique est par définition une science sociale, centrée sur les locuteurs et non sur les langues. Puis la démarche de la sociolinguistique est illustrée par l’analyse de divers travaux. La description des terrains d’enquête est suivie d’une présentation des résultats des questionnaires. On constate que les enfants déclarent des compétences en amis, mais presque aucun usage de cette langue, remplacée par le chinois. Les représentations envers la langue ethnique restent positives. Les entretiens viennent confirmer le transfert linguistique du amis au chinois. Mais les générations âgées manifestent des bilinguismes, dont découlent des phénomènes de contacts de langues : interférences, emprunts, insécurité linguistique ou identitaire. L’urbanisation influe d’abord en accentuant les phénomènes liés au statut de minorité. La langue ethnique apparaît sérieusement en danger ; sa préservation nécessite de nouvelles mesures de politiques linguistiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s